Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Le ministre tchadien de la Défense à Bangui pour le retrait des soldats tchadiens

Posted on by RP Defense

This post was reposted from RP Defense.

Le ministre tchadien de la Défense à Bangui pour le retrait des soldats tchadiens

 

2014-04-09  xinhua

 

Le ministre tchadien de la Défense Benaindo Tatola est arrivé mardi à Bangui dans le cadre du retrait du contingent tchadien de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), entamé vendredi dernier.

 

Le gouvernement tchadien a décidé de retirer ses soldats en réaction, selon N'Djamena, à une campagne d'opinion consistant à ternir l'image des soldats tchadiens.

 

Un premier groupe de 200 soldats a quitté vendredi la Centrafrique, où le Tchad déploie environ 850 hommes dans le cadre de la MISCA, qui compte au total 6.000 hommes.

 

Cette force africaine déployée depuis le 19 décembre 2013 a pour tâche d'aider à restaurer la paix et la sécurité en Centrafrique, pays en proie à des troubles depuis décembre 2012.

 

Le ministre tchadien de la Défense a rencontré le chef de la MISCA, le général congolais Jean-Marie Michel Mokoko, et son chef d'état-major, son homologue camerounais Martin Tumenta Chomu pour des échanges visant à "discuter des modalités du retrait de tous les soldats (tchadiens) de province", a fait savoir une source de la MISCA.

 

Les soldats tchadiens sont accusés de complicité avec les ex- Séléka qui ont renversé François Bozizé le 24 mars 2013 et ont brillé par des pillages et des exactions à l'égard de la population.

 

De nouvelles accusations sont portées contre eux, à propos de la mise à sac de leur caserne de Kaga-Bandoro (Nord).

 

"Ils ont tout emporté, les biens de l'Etat et ceux des particuliers, gardés là par mesure de sécurité", a confié à Xinhua une source de la municipalité jointe au téléphone.

 

Des responsables de la MISCA contactés hésitent à se prononcer et se contentent d'assimiler les auteurs des actes déclarés à des éléments incontrôlés.

 

D'après les témoignages recueillis par Xinhua, le bataillon tchadien de Batangafo (ouest) a mis un terme à ses patrouilles dans cette ville.

 

Une partie du contingent tchadien de Bossangoa a commencé à se retirer de la ville, en attendant l'évacuation totale des autres, ont confié à Xinhua des sources concordantes.

Comment on this post